02/07/2007

Guide de ville

- Situation
- Patrimoine et édifices
- Les cartiers de la ville

- Les cartiers voisins
- Loisirs et gourmandise
- Les plages
- Vestiges antiques
- La ville de Tamentfoust
- Le Port
- La pêche

Préambule


Soeur jumelle de l'antique Tipaza et Icosium (Alger), la ville de Tamentfoust est une ville antique dont les origines remonte à l’ère phinicienne, puis romaine. Aujourd'hui, bien que la ville a perdu de sa notoriété comme l'un des pôles historique de la région, elle n'a pas perdu pour autant de sa beauté et reste l'une des plus belles villes d'Alger.





Situation

Tamentfoust forme un cap et fait partie de la baie d'Alger, l'une dès plus belle baie du monde, sa position à droite de celle si lui value d'ailleurs son nom amazigh Tamentfoust signifiant main droite ou coté droit. A partir de Tamentfoust, a seulement 15 km de la capital, on peu admirer la vue la plus belle et la plus remarquable de la baie d'Alger.







Wilaya: Alger
Daira: Dar El baida
Commune: El Marsa
Code postal:16711





Patrimoine et édifices

La ville possède un patrimoine historique des plus important, qui ce reconnaît notamment dans son fort turc (Bordj Tamentfoust) et ses vestiges romains de l'antique Rusgunia. Le port de plaisance est aussi d'une grande importance culturelle et économique et représente une grande attraction pour les visiteurs de la ville.

La ville a connue d'autre édifices digne de son prestigieuse histoire à l'instar de L'académie militaire de la marine de Tamentfoust connue pour être l'une des plus grandes écoles du continent. L'académie offre aux officies de la marines une formation de très haut niveau équivalente a celle des académies de l'armé de l'air et l'armé de terre. L'école est d'un style architectural moderne qu'ont peu observer la majesté de très loin grâce a sa terrasse incliné.

Tamentfoust est aussi,

Une belle mosquée a l'entrée de la ville avec une grande coupole, un minaret et une grande cours rectangulaire, malheureusement le tout non encore achevé,

Une charmante école primaire (pleine de nostalgie pour tous les vétérans de la ville),

Une ancienne église, se situant a l'entrée de la cité militaire

Une grande antenne de télédiffusion.

Une clinique chirurgicale ultra moderne " Ibn Sina" spécialisée en cardiologie et orthopédie.

Un centre de formation professionnel.








Les cartiers de la ville

Le centre ville: "Rue du colonel Chabou"

Chemin des ruines: cartier résidentiel avec de très belles villas et jardin agréablement valorisé par la présence d'élément architecturaux antique tell que les chapiteau, colonnes et mosaïque…

Rue de l'école

Le Panoramique: beau cartier sur la falaise nord de la ville, avec une vue panoramique qui lui valu d’ailleurs son nom.

Cité militaire: ces des batiment avec des grands espaces verts pour les famille des officiers de la marine.
.

Cité La Carrière: C'est une ancienne carrière d'où son nom, aujourd'hui le cartier et en pleine expansion, encourager notamment par l'existence d'une magnifique vue panoramiques tout au long de la falaise que borde la mer.

Les cartiers voisins

Les Ondines: Son nom témoigne peut être de son calme, de sa magnifique plage de sable fin, et de ces magnifiques villas résidentielle (représente en quelque sorte le prolongement sud du cartier du Chemin des Ruine).

El Marsa (anciennement Jean Bard): Aujourd'hui chef lieu de la commune, très beau port de pèche des belles villa et un Hôtel de 4 étoiles "El Rais"

Loisirs et gourmandise

Le centre culturel: C'est le lieu d'animation culturelle par exelence de la ville …

Le boulodrome: Pour les amateurs de pétanque, le boulodrome ce situe sur la place principale de la ville, et organise de temps à autre des compétitions locales et régionales.

L'école de voile: L'école possède une grande histoire dans les compétitions nationales, aujourd'hui l'école possède un nouveau staff, jeune et très actif, et assure la formation des jeunes enfants de la ville.

L'école de la plongée sous marine (Le Récif): Formation en plongée sous-marine, secourisme, exploration, sport, et chasse sous-marine.

Le port de plaisance: Il existe plusieurs postes d’accostage pour bateaux de pêche et de plaisance et une petite jetée pour les amateurs de pèche à la canne.

L'aquasport club: Centre de loisir et de sport nautique

Le stades municipal de Hawch Degou: C'est le lieu de rencontre des amateurs de sport qui est souvant annimé par des tournois inter cartiers.

Les terrasses et restaurants: Au bord de la mer et en face du port, ces restaurants sont très apprécie pour leur spécialités poisson (la fameuse paella de fruits de mer) et leurs délicieuses glaces (l'Iceberg, Habibou...ect)

Les plages

Pour les accros de la baignade, il existe de belles plages, ils sont néanmoins quelque fois trop sollicités et deviennent rapidement saturées.

Sidi l'hadj: l'axée est difficile, quelques zones sont rocheuses, elle est plus réservé à la chasse sous-marine qu'à la baignade.

Le Pertuis: Trop sollicitée'surtout par les enfants), calme et fermée, ce qui la rend du coup très vulnérable à la pollution.

Le chenal: calme mais trop petite
Les Rochers: L'accès et trop petit. La plage ce trouve à l'extérieur de la baie, ce qui fait qu'elle est moins calme et plus profonde que les autres plages. Par contre elle est la moins exposer à la pollution et la plus apprécie parmi tout les autres.

Vestiges antiques

Rusguniae

La position stratégique de Tamentfoust sur la baie d'Alger, formant abri naturel et port, a permet à la région devenir très tôt un Comptoir punique, puis ville romaine a part entière.

Les fouilles faites sur la région restent modestes et les dernières fouilles remontent à l'époque coloniale, les quelques vestiges déjà découverts témoignent nettement de l'éclat qu'a connu cette ville. Il est à noté que beaucoup reste à faire et que le sous sol et la mer déborde de nouvelle découverte.

L'enceinte de la ville de Rusguniae occupait un espace d'environ 19 hectare en forme de rectangle, limité à l'ouest. par la côte légèrement escarpée. Il existait deux entrée de la ville, une au sud l'autre au NE d'où démarre l'ancienne route commercial la reliant à Alger (antique Icosium) et à Tapaza. La ville comportait tout les éléments d'une ville moderne de l'époque, entre autre, on peu apprécie aujourd'hui:

Quelques vestiges des Thermes du SE et l'est de la ville , où l'on remarque des murs semi-circulaires, eyant appartenu à des bains.
La basilique chrétienne
L'aqueduc
Le port antique

Chroniques de quelques découvertes

En 1900 Une pièce d'or Domitien
En 1920 découvert d'inscription relatifs à un « dépannage » en blé par la ville de l'antique Tipasa
En 1954, des recherches d’archéologie sous-marine entreprises près du port par plusieurs groupes d’études ont signalait de nombreux débris d’amphores
En 1964 mosaïques et trésors des Ve et VIe siècles
1984 deux nouveaux fragments de mosaïques.
1995? Une boucle de ceinture antique


Bordj (fort) Tamentfoust

Le bordj Tamentfoust a été Construit par Ramdhan Agha en 1661, sous le règne d'Ismail Pacha. La plupart des matériaux qui ont servi à édifier le fort ont été extraits des vestiges de la ville antique. Aujourd'hui le Fort est devenu un petit musée d'histoire qu'on peu visiter pour découvrir le fort avec quelque pièces archéologique de l'histoire de la région et de l'Algérie.

Le Bordj est de forme octogonale, ce qui est unique dans tout le Maghreb et d'où l'importance historique et architecturale du fort.
Le mur du fort atteigne 9 mètres de hauteur avec une légère inclinaison sur l'extrémité. Le tout est entouré d'un fossé, où l'accès unique se fait par un pont mobile de bois de 5m de long et 1.5m de large.

Le couloire de l'entrée ce termine par une cours en arcades sur la quelle s'ouvre:

Une cuisine
Une salle de prière
Une prison
Un hammam
Et un dépôt d'arme

A gauche du couloir un escalier permet l'accès à la grande terrasse, qui comprenait autrefois 22 pièces de canons, une sur le côté ou s'ouvre la porte et trois sur chacun des sept autres. Cette terrasse avec sa vue panoramique sur tout le cap et ces pièces de canon assuraient la protection du flanc et de la rade. En peu observer aujourd'hui deux de ces canons a l'entrée du musée


Le Port

Le port de la ville a toujours été sa fierté, vieux comme l'antiquité même de la ville, Le port est aujourd'hui un port de pèche et de plaisance très apprécie par les riverains et les touristes.

Le phare
Mise en service 1896
Portée 30 miles
Position Est 03°14'56'', Nord 36°48'49''
Rythmes des émissions toutes les 4 minutes
La pêche

C'est une activité à petite pêche, elle est une source de vie pour les pêcheurs de la ville et quelque fois elle est complétée par d’autres activités. Les sorties en mer sont de très courte durée, seulement quelques heures pour atteindre les zones de pêches.

Les techniques de pêches souvent utilisées sont les filets, les palangres et les palangrotte. Les espèces capturées varient en fonction des techniques utilisées, en général se sont:
Thon, Brochet, Espadon, Serranidé, Congre, Rascasse, Limon, Bonite, Pageot, Bazougue, Mérou, Pagre, Sare…etc

Les pêcheurs écoulent souvent leurs produits sur le site même, et tôt le matin, les riverains et les passagers peuvent faire quelque bonne affaire en achetant du poisson frais de première main.



3 commentaires:

Hamza a dit…

a dit…
Salut,
cher ami, je trouve ton blog sympas et interessant, je connais bien cette région, et j'ai fait mon mémoire de fin d'étude dessus, car j'ai catalogué un lot de monnaies romaines trouvé à Rusgunia, et cela en 1999 (date de mon ouvrage) mais la trouvaille remonte à longtemps. Ceci dit, je connais pas mal de choses sur cette région, historiques, archéologiques et autres, méme si les autorités locales m'ont pas trop aidé dans mon travail! Sauf (et dieu merci)les gens et les habitants qui étaient acceuillants et chaleureux
Si tu veux qu'on se contacte pour échanger nos idées, points de vue et/ou autres...Voici mon e-mail
daskroko@hotmail.com
Aya prends soins de toi et bonne chance!

Anonyme a dit…

pour moi c la plus belle petite ville qui puisse existé sella fait seulement 1 année que je suis parti ça m paré une éternité on ma toujours dit walafa lapérouse jne pense pas que je pourrais restais longtemps loin surtout après plus de 32 ans de vie chez moi la ba hbibti wa bledi la pérouse.
Sofiane guettaf

MAYA AYAM a dit…

Une si agréable ville mérite plus d'attention j'implore les autorités de la mettre en valeur, un pareil site touristique sera très rentable. Il faut voir loin et oser faire ce qu'il doit se faire pour notre Perrouse